NOTE
Terra Nova lance les fondements d'une nouvelle gauche progressiste et fait trois propositions majeures
Note
Le 26/02/2013
  • Envoyer à un ami
  • Version imprimable
Télécharger la note (PDF)

Terra Nova se félicite du succès de ses premières Universités d’hiver, qui se sont tenues au Conservatoire national des Arts et Métiers à Paris le samedi 23 février.

Explications, expertise, débats : devant des salles combles, les experts de Terra Nova ont débattu pendant près de quatre heures de l’amélioration du pouvoir d’achat des ménages, du nouveau modèle économique de développement, de l’efficacité des politiques en faveur de l’égalité des chances, et de l’avenir de l’Union européenne (vous trouverez le programme complet en cliquant sur ce lien).


Universités d'hiver de Terra Nova par terranova

 
 
 
Au terme de ces échanges nourris, Terra Nova s'engage, pour dessiner les contours d'une nouvelle matrice idéologique pour la gauche, dans trois nouvelles directions programmatiques.
 
Proposition n°1 : Privilégier la participation, l'innovation et l'expérimentation locale dans l'élaboration des politiques publiques
 
Terra Nova recommande de modifier la manière dont sont élaborées les politiques publiques pour davantage d’efficacité et d’adhésion des citoyens, autour de trois outils :
  • mettre en place une démarche de réflexion participative en associant des experts venus d'horizons différents autour de constats partagés pour formuler des solutions audacieuses ;
  • développer un travail de benchmark international pour comparer nos politiques avec les politiques menées dans les autres pays ;
  • mettre l’accent sur l’innovation sociale et l’expérimentation locale afin de valoriser dans la définition des politiques publiques les expériences qui ont déjà fait leurs preuves.
Proposition n°2 : Mettre l'écologie au coeur des politiques publiques
 
Terra Nova souhaite que les enjeux écologiques irriguent l’ensemble des réflexions et des secteurs de politiques publiques. Le think tank réfléchit également à intégrer l’ensemble des externalités négatives dans le système de coût global en le pensant sur le long terme : coût d’investissement, coût environnemental, coût d’usage, coût de l’inaction.
 
Proposition n°3 : Renforcer le rôle du Parlement européen
 
Terra Nova milite pour une gouvernance européenne plus audacieuse, avec un renforcement du rôle du Parlement européen. Terra Nova soutient notamment le Parlement européen dans son rejet du budget d’austérité de l’UE et l’appelle à proposer un budget doté de ressources propres, avec une fiscalité dédiée pour adopter une stratégie économique d'ampleur. Terra Nova l'incite, par exemple, à émettre des « project bonds » européens.
 
 
Terra Nova réalisera, en mai prochain, à la date anniversaire de l'arrivée de la gauche au pouvoir, un bilan constructif de l'action menée par le gouvernement dans les domaines de l’emploi et l’industrie ; la fiscalité ; l’éducation ; la démocratie et la vie publique. Ce premier bilan sera l'occasion, pour le think tank de la gauche progressiste, de réaliser des propositions constructives et innovantes dans les domaines choisis. 
Commentaires
Par Bénédicte Rolland-Villemot Le 02/03/2013
-32

Il ne faut pas que Terra nova oublie la lutte contre la précarité
Axe 4 : Comment repenser les politiques de l’égalité, c’est-à-dire les mesures qui permettent de lutter : Pour une refondation de la justice sociale et de la redistribution. : une alternative à la TVA sociale
Produire de la justice sociale par une citoyenneté et du respect pour un solidarité forte
relier les individus
produire et reproduire de la culture démocratique en référence à l’article 13 du préambule de la constitution de 1958: « 13. La Nation garantit l'égal accès de l'enfant et de l'adulte à l'instruction, à la formation professionnelle et à la culture. L'organisation de l'enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l'Etat.3 Or depuis 2007, l'Etat providence est abîmé: une crise de confiance s'installe:Le baromètre de décembre des accueils du Secours Catholique montre une détérioration du moral des personnes accueillies et de celui des accueillants avec de sombres perspectives pour 2012. Les factures d’énergie ne sont plus maîtrisées. Les jeunes constituent le premier public des accueils. Le baromètre de décembre observe la chute du moral des personnes accueillies. « La part de ceux qui expriment découragement et renoncement n’a jamais été aussi élevée », relève Dominique Saint-Macary, responsable des études statistiques du Secours Catholique. 29,7 % expriment le renoncement, contre 20,4 % il y a un an.
Recréer du tissu social
une redistribution plus équitable des richesses avec une fiscale juste en faveur des plus démunis: répartition du quotient familiale
il faut transformer l'allocation assistance en une aide réelle et concrète de réinsertion avec un droit à la formation tout au long de la vie

Par Richard Brinton Le 28/02/2013
-57

Des sujets intéressants: Le nº3; Est-ce les chefs d'état qui décident le budget de le CE ou les députées européens? Malheureusement pour le parlement européen les nations du CE sont souverains et donc ces sont les chefs des gouvernements membres qui décident et non pas les députées européen. On peut regretter tant que l'on veut mais qui paye décide. nº2; Qu'est-ce "externalites negatives dans le système du coût global en pensant sur le long terme"? Je crains que je ne seras pas le seul humble citoyenne égaré par ce jargon. Plus sérieusement et généralement, l'écologie est le reflex de bon sens et non pas le panacée de la croissance perdu. Souvent on parle de l'écologie en termes d'une nouvelle moteur de croissance mais est-ce le concept de la croissance n'est pas ante sociale, ante humanitaire et ante écologique? Le nº1; "L'inovation et expérimentation locale" est un sujet proche de mon coeur et, a mon avis, ne peut être pleinement mise en action sans une re-conception de La France en revalorisant ses régions avec plus d'autonomie. Une France Fédérale! Chaque région responsable pour gérer son Education, la santé, la sécurité. Le président des régions et des départements remplacera le Préfet , une fonction qui deviendra obsolète. Vola une avenir qui fait confiance a ces citoyennes et le dynamique de ses régions.

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
LES BILLETS DE TERRA NOVA
Agoravox Le post Mediapart Rue 89 Slate.fr